Ubuntu, l’expression de l’humanisme Africain


Ubuntu, est l’expression de l’humanisme africain. C’est une philosophie présente partout en Afrique, qui nous révèle une facette des origines de l’humanisme.

Ubuntu, en langues zoulou et xhosa, trouve ses origines en Afrique du Sud. Difficilement traduisible en français, ce concept voudrait dire «Je suis parce que nous sommes ».

Il s’agit là d’un humanisme ancré dans le partage et la fraternité. Il y a une dimension relationnelle très forte qui voudrait que chacun de nous n’existe qu’à travers l’autre.

Ubuntu, considéré par beaucoup comme un mot magique, va au delà du simple mot, ou concept. C’est tout un monde, un univers. C’est une conception du monde et des relations humaines, qui fait de la communauté une priorité, devant l’individualisme.

Dans certaines régions d’Afrique australe, les valeurs d’Ubuntu s’apprennent dans l’éducation, au sein de la communauté. Si on dit d’une personne qu’elle a l’Ubuntu, cela veut dire que cette personne l’a acquis et la manifesté en s’occupant des autres. Une preuve d’amour pour les autres, d’amour gratuit, qui se manifeste par des actes.

Mandela, incarnation de l’Ubuntu

Ce concept à pris une autre dimension avec l’apartheid sud africain ainsi que l’emprisonnement de Nelson Mandela. Considéré comme la personnification de l’Ubuntu et interrogé à ce sujet Mandela répond :

« Dans l’ancien temp, quand nous étions jeunes, un voyageur parcourant un pays pouvait s’arrêter dans un village, il n’avait pas à demander de la nourriture ou de l’eau. Une fois qu’il s’arrêtait, les gens lui donnaient de la nourriture, l’accueillait, c’est là un des aspects de l’Ubuntu car il comporte divers aspects.»

La sagesse de Nelson Mandela à fait de lui l’incarnation de l’Ubuntu, à travers son sens du sacrifice, du pardon, de la justice et de la vérité.

Obama au sujet d’Ubuntu et de Nelson Mandela

« Il n’était pas seulement le chef d’un mouvement, c’était un homme politique adroit. Fidèle à sa vision de lois qui protègent les minorités ainsi que les sud-Africains. Enfin, il a su comprendre ce qui unissait les hommes. Il y a un nom à cela : Ubuntu.

C’est un nom qui résume ce que l’on avait de meilleur. La reconnaissance de liens qui unissent les hommes, qui créent une intégrité humaine. C’est en partageant et en s’adonnant aux autres que l’on devient soi-même. 

On ne sait pas si c’était une notion qu’il avait depuis toujours ou une notion à laquelle il est parvenu après des années de détention, mais c’est quelque chose qu’il a su mettre en pratique en invitant à sa table ses geôliers. Il a su faire d’une tragédie de famille une arme contre le Sida, il était l’incarnation de cet Ubuntu. C’est Madiba et cette notion qui ont permis de libérer les opprimés et les oppresseurs. La réconciliation n’est pas l’ignorance d’un passé mais l’inclusion, la compréhension du passé, de la vérité.» – extrait du discours de Barack Obama aux funérailles de Nelson Mandela, au stade Soccer City de Soweto.

Nelson Mandela, armé de l’Ubuntu s’est battu et a lutté des année durant pour vaincre l’apartheid, les barrières culturelles et religieuses.

Aujourd’hui Ubuntu est un héritage offert à chaque africain, à chaque homme sur terre, pour remplir notre mission d’Ubuntu, pour rejoindre l’autre au delà de toutes frontières.

«Quelqu’un d’Ubuntu, c’est quelqu’un qui a conscience d’appartenir à quelque chose de plus grand» Desmond Tutu

Facebook Comments
Previous Malick Sidibé,le témoin d'une époque
Next La plus grande centrale solaire flottante est Chinoise