Thomas le savait-il ?


« La patrie ou la mort, nous vaincrons ! »

Qu’il est beau ; le visage de la résistance,

Qu’il est doux ; le parfum de liberté qui fait céder les barreaux rouillés,

Nous désirons le changement et aspirons à une meilleure existence,

Thomas savait-il que nous sommes prêts à tout donner ?

 

Trop jeunots pour connaitre l’empire, nous espérons la fédération du Mali,

La balkanisation de nos états continue de nous affaiblir,

Nos compatriotes pourrissent dans la mer et son écume,

Thomas savait-il que l’onction de son souvenir nous laisserait dans l’amertume ?

 

S’il le savait pourquoi nous a-t-il laissé orphelin ?

Pourquoi ne pas s’être exilé, nous permettant de nous mobiliser ?

De courage nous savons qu’il en était empreint,

Thomas, savait-il que nos structures sociales sont profondément déstabilisées ?

 

L’amour n’a-t-il de sens que s’il est prêt à se prouver par un sacrifice ?

L’ère moderne finit de pétrifier notre peuple à terre,

Les élites africaines se perdent en Europe en emportant les plus valeureux de nos fils,

Le choix de l’Afrique n’est aujourd’hui plus seulement celui du cœur.

 

Nous sommes le lendemain de ce sépulcral forfait,

Nos armes chargées, nous n’avons plus de chef,

Le leader providentiel est-il mort ou advient de rechef ?

Thomas ne le savait pas mais Sankara le sait !

Stéphane Kablan Allou, hommage à Thomas Sankara, grand combattant de la liberté africaine, Octobre 2017

 

Facebook Comments
Previous Sankara le savait-il ?
Next Afrique Du Rire, la nouvelle scène africaine de l'humour