Dans la tête de Oualas à 24h du festival Afrique Du Rire


Le Festival Afrique Du Rire aura pour point de départ le vendredi 3 novembre 2017 au Mégarama de Casablanca à 21h. Ce sera le début d’une longue tournée à travers le continent.

Il aura fallu de longs mois de préparations, d’organisations et de répétitions pour que le festival Afrique du Rire voit le jour. Une folle aventure qui tentera de donner un nouveau sourire au continent.

Tahar Lazrak, dit Oualas, initiateur du projet, qui d’ailleurs a célébré ses 10 ans de scène depuis peu, a joué son One Man Show : Dans la tête de Oualas. Comme pour impulser l’humour africain, auquel le public de marocain aura droit tout au long de la tournée Afrique Du Rire.

Un spectacle qui débute sous le joug de la diversité, de l’union et de la conciliation. Laissant entrevoir ce que voudrait représenter ce festival : une Afrique qui bouge, qui se parle et qui au dessus de tout se fait rire.

Face à un public haut en couleurs, Oualas déballe ses sketchs venus d’Abidjan, de Dakar, de Ouagua ou de Douala, en français, noushi, parfois Darija ou en Libanais.

Celui qui a débuté en Côte d’Ivoire, se retrouve ici, aussi chez lui, au Maroc pour essayer de concilier des cultures, des peuples à travers l’humour. Et pourquoi pas, se moquer des différences en les mettant en avant.

Car à travers lui, c’est la Côte d’Ivoire qui fait rire le Maroc. Le Maroc qui fait rire le Congo et le Sénégal fait rire le Gabon. C’est toute une Afrique qui s’exprime, pour aller vers celles et ceux qui croient en cette richesse culturelle et en l’espoir que représente ce vivier d’amour.

Dans la tête de Oualas il n’y a point de peur. Ni pour La différence ou l’inconnue.

Dans la tête de Oualas, on est déterminé, concentré. Mais on est cool, et on laisse souvent la place à l’improvisation.

Dans la tête de Oualas, on a une religion, c’est « un peu d’humour, et beaucoup d’amour. »

Sur scène, l’artiste n’est pas très différent de celui que l’on côtoie au quotidien, une boule d’amour et de tendresse.

Une énergie débordante qui emporte le public dans de fous rires harmonieux malgré sa diversité.

Sur scène ou dans la vie, dans la tête de Oualas on est marocain, et ivoirien, mais surtout on se sent africain. On se sent appartenir à cette « famille qui communie autour du rire et avec le même sourire »

Car finalement, c’est ce qu’il veut montrer et faire à travers ce spectacle et le festival. C’est à dire,

«réunir tous les pays africains sur la même scène, pour aller vers les autres et montrer notre culture, et montrer à quelle point toutes les cultures peuvent se ressembler.» – Tahar Lazrak

Dans la tête de Oualas, tous le monde est heureux de se retrouver, de rire ensemble et de continuer d’avancer ensemble. Contre l’obscurantisme, l’intégrisme et tout ceux qui essaient de diviser cette grande famille qu’est l’Afrique.

Dans la tête de Oualas, on a hâte de se retrouver à l’Afrique Du Rire, de célébré ensemble l’humour, le rire, la bonne humeur et la folie à l’africaine

Dans la tête de Oualas on est à quelques heures de l’Afrique du rire …

Et on vous dit, à bientôt pour la suite de l’aventure.

Facebook Comments
Previous Un peintre aveugle crée d'incroyables toiles colorées
Next Afrique Du Rire, la caravane de l'humour prend son envol