Appropriation culturelle, de la polémique à l’illégalité ?


Après deux décennies de débat, l’appropriation culturelle va-t-elle passer de la polémique à l’illégalité ? Des États-Unis, ce débat atteint le monde entier.

De quoi on parle ?

Même s’il est difficile de donner une définition exacte de l’appropriation culturelle qui nous vient des États-Unis d’Amérique. On peut parler d’appropriation culturelle quand un membre d’une communauté dite «dominante» utilise des icônes, des rituels, des normes esthétiques, des comportements d’un groupe dit «dominé» pour tirer un bénéfice, commercial et, ou artistique. En d’autres termes, c’est l’adoption d’éléments matériels et immatériels faisant partie d’une culture en dehors de son contexte original, pour en tirer profit.

L’appropriation culturelle, un concept controversé qui oppose

Depuis bientôt deux décennies, ce concept est au cœur d’un débat de plus en plus vivant et passionnant. En effet, il oppose les défenseurs du métissage culturel à un groupe plutôt conservateur et protecteur des identités culturelles.

Pour les uns, l’appropriation culturelle, est à blâmer car elle emprunte souvent des éléments d’une culture de manière mal intentionné. De plus, elle fait souvent preuve d’un manque de sensibilité quant à l’histoire et aux vocations originelles de ses éléments. Surtout lorsqu’il s’agit d’appropriation culturelle dans le seul but de faire du profit. L’appropriation culturelle peut devenir offensant lorsque l’emprunt de l’iconographie, de l’art ou des symboles d’une culture se fait sans réelle profondeur.

Ceux qui s’y opposent, considèrent que vouloir limiter toutes interactions,  et mélanges culturels, afin de les protéger est l’expression d’une nouvelle forme de conservatisme, plus extreme. Les partisans d’un monde culturellement métissé, pensent que les cultures devraient plutôt échanger, partager et créer ensemble. Au lieu de se renfermer sur elle-même. Difficile d’avoir un avis objectif sur ce sujet aussi passionnant. Car nous sommes à une époque où les peuples sont de plus en plus confondus. Et dans le même temps, on peut observer partout dans le monde une forte montée du sentiment d’appartenance des membres de certaines communautés et du nationalisme.

Le monde artistique sur la sellette : ATTENTION, appropriation culturelle !

Des créations artistiques et des prises de positions ont créées le débat à plusieurs reprises. Ce qui ne manque pas de nourrir les oppositions face à ce concept. Des marques, ainsi que ne nombreuses célébrités ont étés poussé par des associations ou par les internautes à s’excuser, voir à promettre de ne plus recommencer. C’est en effet le cas de Coldplay en duo avec Beyoncé pour leur clip du titre « Hymn For The Weekend« , qui a déplu à de nombreux indiens. https://youtu.be/YykjpeuMNEk Coldplay et Beyoncé auraient repris nombre de clichés et stéréotypes associés au pays. Les tuk-tuk, les tenues traditionnelles, la fête des couleurs, Bollywood, la statue de Shiva etc. La chanteuse américaine est d’ailleurs représentée comme une Rani, soit une « reine » en hindi. Des internautes se sont indignés de voir leur culture réduite à ces stéréotypes. De surcroit, par des acteurs majeurs de l’industrie musicale occidentale et capitaliste.

Beyonce’s video is a problem because it’s reductive, and uses India as a prop for capitalist gain. A land and culture she has no right to.

— gotta blast (@a_busy_woman) 29 janvier 2016

« La vidéo de Beyoncé est problématique car réductrice. Et elle utilise l’Inde comme un accessoire lui permettant de gagner de l’argent. Une terre et une culture sur lesquelles elle n’a aucun droit. » Même-ci cette polémique n’a reçu aucune réponse du duo, ce n’est pas le cas de Katy Perry. En effet, face au militant Derek McKesson, l’Américaine est revenue sur sa carrière et certaines polémiques jusqu’à s’excuser pour «s’être appropriée» la culture noire dans ses clips vidéos passés. En précisant qu’elle n’avait pas conscience de «cette appropriation», avant qu’une proche ne le lui fasse réaliser. Katy Perry avait crée la polémique avec l’un de ses clips, où on pouvait la voir manger une pastèque, tout en portant une coiffure africaine, des tresses. Une symbolique qui à soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux, ce qui l’a poussée à s’excuser.

L’ appropriation culturelle bientôt illégale ?

Nous y reviendrons, en attendant, partagez cet article, et vos sentiments vis-à-vis de l’appropriation culturelle. 🙂

Facebook Comments
Previous 10 conseils pour en finir avec la tristesse
Next Une lettre à la nouvelle génération consciente.