Les inégalités entre les riches et les pauvres des villes sud-africaines


Johnny Miller révèle à travers un drone, les inégalités causées par le triste héritage de l’apartheid. Voyons comment l’apartheid a dessiné l’architecture des villes sud-africaines

Nous rappelons que l’apartheid a profondément touché l’Afrique du Sud entre 1948 et 1994. Cette politique a séparé dans des zones géographiques délimitées les populations selon leurs critères ethniques et raciaux. Elle a ainsi créé des inégalités très remarquables entre les peuples de ce pays.

Johnny Miller@

À l’instar de l’Afrique du Sud, c’est un coin de voile sur la composition de notre société que ce drone révèle. Nous sommes malheureusement dans un monde rempli d’inégalités alors que toujours on ne prêche l’égalité entre les peuples à nos oreilles.

Johnny Miller, un artiste américain passionné de photographie, a survolé plusieurs villes du pays à l’aide d’un drone pour immortaliser les inégalités qui persistent encore aujourd’hui. Les images parlent d’elles-mêmes.

Johnny Miller@
Johnny Miller@

Johnny Miller est un photographe américain qui réside en Afrique du Sud. « Grâce à une bourse scolaire, j’ai eu la chance de venir étudier en Afrique du Sud à l’université du Cap », explique t-il, « l’un des cours les plus intéressants que j’ai étudiés était sur l’aménagement du territoire et sur l’architecture de la ville, plus spécifiquement durant l’apartheid ».

«C’est ainsi qu’est née l’idée de capturer sous un nouvel angle, à l’aide d’un drone, les endroits toujours marqués géographiquement par cet événement», confie John.

Johnny Miller@

Les images montrent des délimitations impressionnantes, offrant un véritable contraste entre les quartiers les plus pauvres et les maisons résidentielles les plus riches.

Johnny Miller@

C’est triste de constater cela. Si et seulement si le monde pouvait être bien plus meilleur que cela avec la réduction considérable de ces inégalités qui nous séparent. Mais hélas !

Previous TIEBELE et ses incroyables maisons aux allures artistiques
Next Le «compost humain» légalisé par l'Etat de Washington aux USA