En réponse à FaceApp, Greenpeace lance EarthApp qui nous montre la Terre dans quelques années


Vieillir son visage avec FaceApp, c’est une chose. Mais le plus important, c’est l’état de l’environnement lorsque nous serons vieux !

Greenpeace tire la sonnette d’alarme en postant des avant/après de lieux magnifiques, dégradés à cause du réchauffement.

La célèbre application a fait fureur ces dernières semaines : FaceApp vous permet de vous donner un aperçu de votre visage vieilli. Nous vous en avions d’ailleurs déjà parlé ici. Et bien, tandis que FaceApp fait de plus en plus face à des suspicions concernant la sécurité des données privées des utilisateurs, Greenpeace a décidé d’agir. Car, comme on le dit, il faut battre le fer tant qu’il est chaud. L’organisation souhaite alerter sur un problème beaucoup plus grave que le simple “vieillissement” : le réchauffement climatique.

En s’associant à Isobar Moscow, Greenpeace a posté une série de photos sur son Instagram. Celles-ci nous montrent à quoi ressembleront ces magnifiques endroits si l’on continue de ne rien faire. Par exemple, on peut y voir Saint-Pétersbourg complètement inondée par la rivière Neva.

L’initiative a attiré beaucoup d’attention de la part de nombreux influenceurs. En partageant les posts, ils invitent ouvertement leurs followers à se joindre au mouvement Greenpeace contre le réchauffement climatique.

“Les scientifiques se sont mis d’accord depuis longtemps : les actions humaines sont à blamer pour le changement climatique actuel.” explique Polina Karkina, la coordinatrice Greenpeace pour le climat et l’énergie. “L’Humanité brûle du charbon, de l’huile et du gaz, ce qui relâche beaucoup de gaz à effet de serre. On a transformé l’atmosphère en véritable décharge. L’équilibre est perturbé pour toujours, et le climat qui était adapté pour la vie, devient hostile pour nous et toutes les autres formes de vie autour. Il faut passer le mot : l’Humanité est au bord de la catastrophe. Il s’agirait d’arrêter de faire comme s’il n’y avait pas de lendemain.”

Diana Volkova, une créative chez Isobar Moscow, insiste : “Ce réchauffement climatique devient de plus en plus dur à ignorer : nous voyons bien comment le temps change, et à quel point les écosystèmes deviennent instables. Alors quand les utilisateurs postent leur visage “vieilli”, une question se pose : à quoi ressemblera notre environnement ? (…) Il ne nous reste pas beaucoup de temps, mais il nous en reste tout de même. Il est temps d’agir !” La campagne a commencé vendredi dernier et durera toute la semaine. Alors n’hésitez pas à vous renseigner dessus ! Vous êtes libre de faire un don, ou de signer une pétition pour la cause.

Baïkal : Avant

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

Baïkal : Après

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

Saint-Pétersbourg : Avant

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

Saint-Pétersbourg : Après

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

L’arctique : Avant

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

L’arctique : Après

Crédits : Greenpeace et Isobar Moscow

Source : CREAPILLS

Previous Au Texas, des policiers à cheval mènent un homme noir avec une corde
Next Avec "ARTMENI", elle veut donner une belle image de l’Afrique