les chroniques de Sophia, nomade de la pensée


 

La liberté d’un continent d’Hommes sur les frontières des Obélisques.

– Objet de marchandise !

– Objet de capitalisme !

– Objet d’Espoir !

Voilà ce que nous avions été nous africains…  Où sommes-nous ?

Toujours sous la mémoire de la sécheresse, misère  où valeurs ne dorment  que sur des terres arides, avides de capitalisme !

Qu’en est-il de notre spiritualité ?  L’avions nous remplacer par des mé-croyances … Où la division de nos hommes a été vidée de nos sangs et englouties sous terres des jeunes innocents en mécréance ?

Innocents, Dis-tu?

Mais coupables d’être divisés entre différentes tyrannies, ayant faim de cannibalisme continental !

Juste une question : Avions-nous appris à accepter par « résignance », ou par « résistance », ce continent qui nous a trouvé naissance ?

Oh Frère, libères toi de ta « résignance », et pas celle de la résistance !

Acceptes mais ne te résignes pas à la destinée où nous voulons te voir soumettre ?

Trouve ta conscience et qu’elle soit aussi belle que ton innocence ignorante des besoins qui ont détruit les terres infertiles !

Dans la fertilité je t’ai trouvé Afrique où ma semence s’y est enracinée… Je me soumets à toi Afrique en posant mon visage sur ta terre, en t’embrassant jusqu’à que ma salive ne soit jamais sèche …

Tes blessures donnent à l’humanité l’espoir d’une continuité hors des frontières qui nous ont été fermé…

Oh Afrique, tu as la plus belle des sources !

C’est sur cette source que nous allons continuer à puiser nos larmes pour enfin laisser tomber nos armes !

Oh Afrique dis à Tes Dieux que nous sommes libres, et que tes enfants sont courageux et putain quelle richesse as-tu !

Continue à nous fantasmer sur des vertiges de l’infini chemin, menant vers l’audace, le courage, la création… la connaissance des Hommes !

Pour que notre jouissance, s’y pose semence dans la plus profonde des sources orientées vers le chemin de l’obélisque.

Facebook Comments
Previous ACCUEIL SOFT, le logiciel de gestion de l'accueil des entreprises
Next Un photographe ivoirien recouvre les murs de pagne à Casablanca