Cette étudiante a conçu un emballage 100% biodégradable et comestible pour lutter contre le plastique


En Pologne, Rosa Janusz, étudiante en design a mis au point SCOBY, une membrane organique qui permet de créer des emballages biodégradables et comestibles

La pollution plastique est un véritable fléau pour notre planète et bien heureusement, les industriels sont de plus en plus nombreux à opter pour des solutions plus pérennes afin de préserver notre écosystème. Et oui, on peut produire du packaging de manière plus responsable. C’est c’est le cas de cet emballage 100% biodégradable.

Rosa Janusz est une étudiante en design diplômée de la School of Form en Pologne. C’est dans le cadre de ses études qu’elle a imaginé SCOBY, une membrane organique résistante qui peut faire office d’emballage 100% biodégradable et comestible. En bref, le packaging a une seconde vie après son ouverture : il peut soit être consommé (donc mangé), soit être composté.

Crédits : Rosa Janusz

Cette membrane particulière a été créée à partir de la fermentation de bactéries et de levures. Elle est dédiée à la conservation de la nourriture sèche ou demi-sèche, comme des graines, des noix, des herbes ou encore des salades. Et en plus d’être 100% éco-responsable, la membrane SCOBY aurait la particularité de prolonger la durée de conservation de certains produits alimentaires.

Lire aussi : SEEDBALLS CI, UNE ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS LA REFORESTATION EN CÔTE D’IVOIRE

Pour donner vie à ce packaging écologique, Rosa Janusz mène un processus de fermentation dans de petits containers, à une température de 25 degrés. Les bactéries et les levures sont nourries par des déchets agricoles et vont donner naissance au “matériel organique” avant d’être déposées dans un moule, le tout sans avoir besoin de la lumière du soleil. Une fois dans sa phase finale, l’emballage SCOBY ressemble à un film fin et souple qui peut faire penser au plastique. Une excellente initiative qui, on l’espère, permettra à cette innovation de se démocratiser dans le monde industriel et agroalimentaire pour produire des packagings toujours plus responsables et respectueux de notre planète.

Source: CREAPILLS

Vu la prolifération des sachets plastiques qui polluent indéniablement notre environnement avec pour corollaire des maladies et la dégradation de notre planète, il faille qu’on trouve d’autres alternatives. Et c’est bien là que l’on doit féliciter cette étudiante dont le projet vient donner un souffle nouveau à notre environnement.

Michel ALIHONOU

 

Previous Ce bar offre une bière en échange d’un verre rempli de mégots pour nettoyer les plages
Next L’histoire incroyable de cet étudiant devait être partagée par tout le monde