Abdulsalam Idowu, d’un mendiant de rue à un avocat


Abdulsalam Idowu, d’un mendiant de rue à un avocat

Nous trouvons l’histoire d’Abdulsalam Idowu très motivante et nous aimerions que vous lisiez et appreniez de lui.

Abdulsalam Idowu a obtenu un diplôme en droit de l’Université de Lagos. Il faisait partie des 4 225 diplômés de la faculté de droit nigériane appelés à exercer à Abuja en 2016.

À l’âge de 3 ans, Abdulsalam Idowu a perdu sa mère. Il vivait donc avec un père et des membres de la famille élargie qui se souciaient moins de lui.

Peu de temps après la mort de sa mère, une étrange maladie le frappa. Cette maladie l’a laissé infirme. Étant donné que ses proches se moquaient de lui, il a mendié dans la rue à partir de 8 ans.

Idowu débute son parcours scolaire à huit ans, faute de moyens, il se trouve entrain de mendier pour payer ses tenues scolaires, ses études et se nourrir.

À l’âge de 37 ans en 2011, Abdulsalam Idowu a obtenu un diplôme en sciences politiques de la même université de Lagos. Mais, il n’était pas satisfait sans son diplôme en droit.

C’est ainsi qu’il passe le test d’admission en droit. Malheureusement, il ne parvient pas à obtenir l’admission alors qu’il était en dernière année du premier programme.

Au cours de sa dernière année à l’Université de Lagos, alors que l’insatisfait Abdulsalam Idowu écrivait son projet de premier diplôme en sciences politiques, il a de nouveau fait une demande en droit et, cette fois, il a été admis.

Par sa détermination et sa persévérance, tous ces obstacles et difficultés ne l’ont pas empêché de poursuivre de brillantes études et devenir avocat.

Il ressort de son histoire inspirante et motivante deux leçons à retenir :

1- La pauvreté, ce n’est pas la poche vide, c’est l’esprit vide

Si votre esprit est pauvre, c’est sûr que vous serez pauvre. Parce que les actions que vous posez sont généralement le résultat de vos pensées et donc de votre esprit. Ayez donc un esprit positif sur en tout et partout.

2- L’handicap, ce n’est pas l’absence de membres (corps), c’est l’absence d’un esprit de gagnant

Vous pouvez avoir tous vos membres au complet et être handicapés malgré. C’est ce qui veut clairement dire que l’handicap se forme dans la tête.

Abdulsalam Idowu pouvait se contenter de faire de la mendicité sa profession. Mais il avait un esprit fort et s’est dit que sa place n’est véritablement pas dans la rue.

Il s’est forgé un esprit positif et de combativité pour arriver à ce résultat. Il a su braver les critiques, les regards et les obstacles qui étaient sur son chemin. Aujourd’hui, il a réalisé son rêve.

S’il a pu le faire, pourquoi pas toi ?

Previous Laetitia Ky, cette Ivoirienne qui réinvente l’Art avec ses cheveux
Next Ville-forêt, une première dans le monde en cours de réalisation en Chine