Pourquoi les jeunes d’Abidjan aiment le «mougoupan»


À Abidjan, quand on parle de «mougoupan», on fait allusion aux relations sexuelles sans lendemain

Un midi, j’étais allé dans un restau à yopougon pour me substanter un peu. J’étais confortablement installé quand à ma gauche, il y avait deux jeunes filles attablées qui conversaient. L’une a demandé à l’autre comment allait sa nouvelle relation avec Stéphane. Et cette dernière, après un long soupir a répondu en ces termes : « hummm ma chérie il m’a fait un mougoupan oh! Je n’ai plus de ses nouvelles. Depuis la première fois où on a couché ensemble là, je l’appelle, il ne décroche pas. Je lui écris, il ne me répond plus. Je crois qu’il a eu ce qu’il voulait donc il m’évite maintenant. « 

Ensuite, son amie très étonnée, n’en croyait pas. Parce que le nommé Stephane avait l’air très sérieux selon elle. Comme pour consoler sa camarade, elle lui dit : « hummm gaaarçon d’Abiiiidjan! Avec leur affaire de mougoupan là vraiment deh! Fhumm, yako ma chérie. »

Alors, généralement, ces relations se créent dans un laps de temps juste pour satisfaire la libido. Cela peut être au cours d’une soirée, d’une sortie, ou bien juste pour le désir ou une envie, etc.

La raison fondamentale pour laquelle le « mougou pan » est en train de prendre de l’ampleur actuellement est toute simple. 

En effet, les jeunes garçons se voient et se considèrent encore trop jeunes pour s’engager dans une relation sérieuse. Donc, ils préfèrent plutôt des relations sexuelles sans prise en charge et sans emmerdements.

Certains garçons estiment que c’est trop compliqué de rester avec une go quand on n’a pas d’argent dans la mesure où, il est difficile de la satisfaire au plan financier. Cela pourrait créer des frustrations et des disputes sans fin. 

Donc mieux vaut se contenter des mougoupans pour ne pas avoir des charges supplémentaires et insupportables. Par ailleurs, la peur d’être trahi, d’être abandonné, ou faute de moyens, les déceptions passées, etc. sont aussi d’autres raisons du mougoupan.

Lire aussi: SCANDALE AUX DEUX PLATEAUX

Parfois, il arrive qu’on souhaite faire un mougoupan mais finalement on reste coller sans pouvoir se défaire de la fille et ça devient le début d’une love story. Alors, messieurs, ce n’est pas sur tout le monde que le mougoupan marche hein. À bon entendeur, évitez les mougoupans!!

Previous 5 QUALITÉS DU CRAYON À DÉCODER ET À SE LES APPROPRIER.
Next Le groupe de chants islamiques "Le silence des Mosquées" de retour à Abidjan