Un drone révèle l’écart extrême entre riches et pauvres en Afrique du Sud


Johnny Miller est un photographe professionnel basé à Le Cap en Afrique du Sud. Frappé par l’extrême division qu’il a pu observer entre les personnes , il s’est donné pour mission d’offrir une vision originale et unique d’une inégalité ancrée jusque dans la gestion des territoires.

Dans sa série « Unequal Scene » (scène inégale), le photographe va faire l’usage d’un drone pour survoler différentes zones urbaines de la République d’Afrique du Sud.

Tel un oiseau discret survolant les environs, le regard qu’il offre va confirmer ses craintes.

L’inégalité est profondément ancrée dans la manière dont les populations vont se concentrer dans des zones spécifiques.

Des lignes de disparités se dessinent dans les paysages, comme deux mondes gravitant autour d’une même société sans se toucher, pourtant tant dépendants l’un de l’autre.

 

 

Les différences dans la manière dont les gens vivent sont parfois difficiles à voir depuis le sol. La beauté d’être capable de voler est de pouvoir observer les choses dans une perspective nouvelle, de voir les choses telles qu’elles sont réellement , écrit Miller sur son site.

 

 

Ce que démontrent également ces images, c’est que la séparation est non seulement marquée par un mode de vie visiblement différent (revenus, richesses, habitats,..), mais surtout par cette spécificité physique qui sert de zone « tampon » entre deux mondes.

Que ce soit une forêt, une route, un chemin de fer, un marais, un élément physique vient systématiquement faire usage de barrière tant symbolique que physique entre eux.

Previous amoureux d’art : 5 endroits atypiques à visiter à Abidjan !
Next La nature reprend ses droits dans un village abandonné en chine

Suggested Posts

Voilà pourquoi vous ne réussissez pas encore

La réussite se trouve au-delà de nos peurs

Thomas le savait-il ?

Les 5 points clés du développement africain selon Edith Brou