s’il ne reste qu’une étincelle, elle doit être une étincelle qui brille de mille feux


J’ai voulu demander aux étoiles comment vue du ciel la terre était belle.

J’ai voulu m’envoler, et demander aux nuages combien il était bon de flotter dans les airs.

J’ai observé les oiseaux, je leur ai envié leur liberté.

Avec les ailes accrochées aux racines, il est difficile d’imaginer;

Comment elle doit être belle, cette terre vue des aires.

J’ai essayé de converser avec les arbres, voulant savoir un bout de leurs histoires.

Peu importe leurs tailles et leurs âges, ils m’ont tous dit, « au début je n’étais qu’une graine ».

J’ai vu des gens briller, je me suis demandé comment ont-ils fait ?

J’ai vu des gens dans l’ombre, je leur ai demandé ce qu’ils attendaient pour se dévoiler comme ces idées qui passent de l’ombre à la lumière.

Comment y croire ? à cette possibilité de voir cette terre des cieux, converser avec les étoiles, et dormir dans les bras des nuages qui divaguent.

Quand dans l’ombre des rayons nous illuminent, pour devenir lumière, faut-il s’attendre à briller, à éclairer, jusqu’à se vider, et mourir pour mieux renaître ?

Quoi qu’il en soit, même s’il ne reste qu’une étincelle, elle doit être une étincelle qui brille de mille feux, jusqu’à éclairer le monde.

 

 

Previous La vie d'un créatif résumé 6 GIFs
Next Romario Rolook : « ma peinture questionne une société en quête de repères »

Suggested Posts

Le Zimbabwe devient le deuxième pays d’Afrique à légaliser le cannabis médical

5 GESTES ÉCOLOGIQUE POUR PROTÉGER LA PLANÈTE

Up Yourself, se surpasser pour passer au niveau supérieur

Amadou Hampâté Bâ et la sagesse africaine en 10 citations