Un photographe ivoirien recouvre les murs de pagne à Casablanca


Intitulée « Maytissage » , cette série de photographies voudrait concilier les cultures à travers un mélange de photographies, d’architectures et de pagnes africain.

Sabbah Rayan, est un photographe amateur, exerçant dans le monde de la publicité et du multimédia. D’origine ivoirienne et libanaise il se retrouve à vivre à Casablanca, et est ravi de voir un peuple riche de sa diversité culturelle. Cependant, il ne tarde pas à observer de nombreux cas de racisme, qui même isolés,  le touchent particulièrement. Étant lui-même métisse, il vit mal certaines phrases ou comportement qu’il peut observer.

Désireux de concilier les cultures grâce à l’art, il pense que la créativité peut « créer un métissage dans la vie de tous les jours. »  

Car étant issu de deux cultures, se retrouver face à ce genre de situations n’est pas très agréable.

Ainsi, cette série de photographies est pour lui une manière d’éveiller les consciences sur le mélange culturel et les différences. Pour essayer de montrer, que le métissage a au fond, toujours quelque chose de beau et de spécial.

Il recouvre donc les murs de Casablanca pris en photo avec des pagnes qui nous rappellent des régions plus au sud et plus profonde de l’Afrique.

Le tout dans un éclat de couleur, voici la série MAYTISSAGE :

 

 

SOURCE : RAYANSBH

 

LIRE AUSSI : Koungolo Ba, un street artiste ivoirien marque son territoire

Previous les chroniques de Sophia, nomade de la pensée
Next KEN HEYMAN A RETROUVÉ DES PHOTOGRAPHIER DE MAMANS ET LEURS ENFANTS. FABULEUX !

Suggested Posts

Quand des inconnus se mettent à chanter ensemble dans la rue

Le partage au cœur de l’économie

Le FASO DAN FANI : la renaissance du tissu africain

Cake Design by Laura Coppeti, de la gourmandise pleine de créativité